• Les essences d'arbres

     

    Il existe de nombreuses espèces d'arbres dans le département vosgien. Des essences les plus répandues aux plus spécifiques du territoire, quelles essences forment la forêt ?

     

    Le département vosgien, l'un des plus boisés de France, a toujours été propice au développement de nombreuses espèces d'arbres. Les arbres sont classés en trois catégories : les résineux, les feuillus et les fruitiers, afin de les reconnaître plus facilement.

      

    Espèces les plus répandues :

     

    FEUILLUS

    FRUITIERS

    RESINEUX

    Chêne

    Cerisier

    Sapin des Vosges

    Hêtre

    Pommier

    Pin Sylvestre

    Bouleau

    Poirier

    Douglas

    Frêne

    Mirabellier

    Épicéa

    Charme

    Quetschier

     

    Les essences d'arbresLes essences d'arbresLes essences d'arbres

     

    Photos de M. Morin au Musée du Bois de Saulxures sur Moselotte.


    D'autres espèces, moins courantes, peuplent néanmoins la forêt locale : le Sureau, le Sorbier, le Tilleul, le Noisetier, les Epines blanches, les Épines noires et l'Alisier (feuillus). Des fruitiers tels que le Merisier, le Pêcher, le Prunier, le Noyer ou encore le Châtaigner et d'autres résineux comme le Pin weymouth, le Mélèze, le Géant grandis et le Thuyas sont d'autres de ces arbres que l'on peut rencontrer.


    Des espèces d'arbres ont également été importées et implantées parmi celles déjà présentes : le chêne rouge d'Amérique et le Kryptonéria du Japon.

    Les essences d'arbres

    Le Sapin des Vosges : (photo issue du site de Wikipédia)

    Le sapin qui représente le département en a pris le nom : le Sapin des Vosges, cela pour différentes raisons. Cette espèce de Sapin se développe dans un climat particulier , marqué par un air humide, assez froid et des précipitations importantes, soit dans un climat … vosgien. Des gelées hivernales trop longues et de fortes chaleurs d'été abîment en revanche l'arbre. Son nom scientifique, Abies pectinata ou Abies alba, caractérise son aspect. Abies signifie "disparaître de la vue" : le Sapin Vosgien pouvant atteindre une hauteur de 50 m, les nuages peuvent cacher sa cime. Il couvre 4 % du territoire forestier français, ce qui explique qu'il soit mentionné sous le nom de Sapin Commun. Il se développe entre 400 m et 1800 m d'altitude, où le climat n'est pas trop contrasté et sur tous les types de sols, à condition qu'ils soient profonds.

     

    Lorsqu'on l'observe de plus près, on relève que ce résineux possède donc des aiguilles, présentes des deux côtés du rameau, un peu comme sur un peigne d'où le terme pectinata. Une autre appellation est ainsi le Sapin Pectiné. Ses aiguilles, qui mesurent un peu moins de 3 cm, sont de couleur verte foncée, plutôt plates et peu piquantes du fait de leurs bouts arrondis. Elles sont un peu blanchâtres. Le mot Alba illustre la couleur également blanche, voire argentée, du tronc  : on parle ainsi de Sapin Blanc ou encore de Sapin Argenté. Ce résineux (il conserve ses aiguilles durant l'hiver) appartient aussi à la famille des Conifères puisqu'ils portent des cônes. Il est quelque fois évoqué aussi en tant que Sapin Noir : son écorce lisse et blanche devient au fur et à mesure des années crevassée et s'assombrit.


    Auparavant, sa résine était utilisée pour obtenir de la térébenthine, reconnue pour ses propriétés médicales. Aujourd'hui, son bois blanc-jaunâtre, de bonne qualité et facile à travailler est utilisé dans les domaines de la charpente et de la menuiserie.


    Thiétry Erwan


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :