• Industrie du bois : du coq à l'âne.

    La Révolution Industrielle du 19ème siècle a profondément modifié les "outils du bois". Comment est-on passé de l'outil à la machine ? Remontons dans le temps.

    La révolution industrielle de la fin du 19ème siècle a engendré de profondes mutations quant aux outils utilisés pour le travail du bois. A partir de simples outils manuels, sont apparues des machines automatisées, qui ont répondu aux exigences économiques de l'ère industrielle. Cette évolution technique est appelée la mécanisation.
    Petit à petit, certaines machines ont remplacé les travailleurs manuels grâce à de nouvelles sources d'énergie.

    Les scieurs de long

    Les métiers de scieur de long et de sagards ont été très répandus du 15ème siècle jusqu'au début du 20ème siècle. Les scieurs de longs étaient soit chevriers (celui qui remonte la scie) soit renardiers (celui qui tire la scie).

    Industrie du bois: du coq à l'âne.

    Cette gravure nous montre bien les métiers du bois au 16ème siècle, et notamment celui de scieur de long. Comme pour beaucoup d'autres, la modernisation l'a fait disparaître avec son cortège d'outils.


    Le Haut-fer


    Puis, le Haut-fer est apparu facilitant le travail des sagards.  Rapellons que le haut-fer est une scierie traditionnelle dans le massif des Vosges qui utilise la force motrice de l'eau. Il est constitué d'un banc porteur de la grume en face d'une scie à mouvement alternatif actionnée par la force hydraulique d'une roue à eau. On peut par exemple, en admirer une en parfait état de fonctionnempent au Musée du Bois à Saulxure-sur-Moselotte.

    Industrie du bois : du coq à l'âne.

    Source: M.Bernard

    Ici, nous voyons une roue actionnée par la force hydraulique permettant aux sagards de débiter des grumes plus rapidement, mais surtout plus facilement que les scieurs de long, qui ont disparu progressivement. Nous sommes au milieu du 19ème siècle.

    La scierie moderne 

    Ensuite la "fée électricité" est apparue au 19ème siècle, et a transformé le coq en âne.
    De ce fait, le haut-fer a été remplacé par des scieries ultra-modernes équipées de machines électriques performantes et automatisés. Ainsi quand de nombreux ouvriers étaient nécessaires pour actionner  le haut-fer, seule, aujourd'hui, une poignée d'autres eux est suffisante pour manoeuvrer d'immenses chaînes automatisées.

    Industrie du bois : du coq à l'âne.

    Source: M.Bernard

    Ces photographies prises à la Scierie de Saulxure-sur-Moselotte, qui est la plus grande de Lorraine, nous montrent bien l'évolution des outils du bois.

    Si vous êtes interessé par l'industrie de bois dans les Vosges, voici quelques sites à visiter :

    • Le Haut-fer de Rupt de Bâmont au Musée de Bois à Saulxure-sur-Moselotte
    • La scierie de Lançoir à Ban-sur-Meurthe-Clefcy
    • La scierie de la Hallière à Celle-sur-Plaine

     Amélie - Esprelle - Manon - Justine


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :